mercredi 20 mars 2013

Fiche producteur

Présentation du producteur de Poisson de l'AMAP Papille



Le Producteur





M. Nicolas BRIN
33 120 Arcachon






M. Nicolas Brin est armateur et fileyeur polyvalent référencé à Arcachon depuis 1986. Pêcheur sur le bassin d’Arcachon, il travaille à bord d’un bateau de 13,30m de long et 5m de large nommé Yéti, accompagné d’un équipage de trois marins pêcheurs. Trois autres employés restent à terre.


Le contrat Poisson

Coordinateurs :
Caroline DE VELLIS et Michèle BAUDRY

Contrat :
- Colis de 3 kg à 11 euros le kg contenant divers poissons
- 6 livraisons dans l’année

Information :
Pour toute demande d’information, contactez l’AMAP Papille Eysines à l’adresse suivante : amapapilleysines@gmail.com


Visite de l’exploitation

Le bateau de Nicolas Brin, nommé YETI et construit il y a dix ans, fait 13,30 mètres de long et 5 mètres de large, pour une capacité en charge de 30 tonnes. Chaque matin, il quitte le port vers 3 heures en compagnie de ses trois équipiers, et il lui faut environ une heure pour quitter le bassin. Puis il se dirige vers le lieu de pêche qui couvre une zone s’étendant de Lacanau à Biscarosse. 

Le retour se fait en général vers 17h. Les matelots peuvent parfois rester deux jours en mer, ce qui permet des économies de gasoil. Ensuite il faut préparer les colis pour les Amap, soit deux heures de travail en plus, avant un retour bien mérité à la maison vers 19h.


Le bateau est équipé de différents filets, suivant les espèces ciblées. Leur taille permet de prendre des poissons dont le poids varie de 800 grammes à 1 kilo, voire 1,5 kilo. Ses filets ne raclent jamais le fond de l'océan contrairement aux chalutiers. Nicolas doit donc attendre que le poisson décolle du fond. L’été est ainsi une période plus difficile pour les fileyeurs car le poisson aime rester au fond. Le temps et la température de l'eau changent ce qui influence la pêche qui s’effectue aussi parfois avec des casiers.

Les filets posés la veille sont relevés, le poisson en est extrait, puis ils sont reposés pour le lendemain. Le poisson est ensuite trié par catégorie, vidé, lavé, mais pas écaillé, puis mis en glace. Lors de sa mise en vente, il aura ainsi été pêché tout au plus 12 à 24 heures auparavant. Nicolas et son équipage peuvent pêcher de 20 kg à une tonne de poisson par jour.


La vente aux Amap sur un circuit court a permis à Nicolas de modifier son mode de pêche. Habituellement, la pêche produit beaucoup de rejets en mer et à la criée. Les Amap ont permis de remettre au goût du jour des espèces rejetées. En rejetant moins, Nicolas et son équipage pêchent plus tout en partant beaucoup moins loin, ce qui permet ainsi des économies de carburant.

Le bateau est lavé au savon liquide et à l’eau de Javel. Il semble que ce soit le meilleur compromis entre respect des normes sanitaires et de l’environnement.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire