vendredi 8 mars 2013

Semaine pour les alternatives aux pesticides


Du 20 au 30 mars 2013 aura lieu la 8e édition de la «Semaine pour les alternatives aux pesticides». Débats, conférences, animations, expos, spectacles, repas bio, ateliers, visites… Plus de 600 évènements pour promouvoir les alternatives aux pesticides se tiendront partout en France.


La Semaine pour les alternatives aux Pesticides est une opération nationale et internationale annuelle ouverte à tous visant à informer sur les impacts des pesticides de synthèse sur l’environnement et la santé et à promouvoir les alternatives.

Pendant les dix premiers jours du printemps, période de reprise des épandages de pesticides, le public est invité à mieux s’informer sur les enjeux sanitaires et environnementaux des pesticides ainsi que sur les alternatives à travers des centaines de manifestations.

Pour sa 8ème édition, la Semaine pour les alternatives aux pesticides invite tous ceux qui souhaitent promouvoir les alternatives aux pesticides, à participer et à organiser des évènements partout en France entre le 20 et 30 mars. Tout le monde peut organiser des manifestations à son échelle : associations, agriculteurs, collectivités locales, entreprises, établissements scolaires…

La France, championne des pesticides…

- La France est le 1er pays européen utilisateur de pesticides et le 3ème au monde
- La consommation de pesticides a augmenté de 2.6% depuis 2008, malgré le plan Ecophyto 2018 qui prévoit une diminution de 50% de pesticides d’ici 2018
- 96% des cours d’eau sont pollués
- Plus de 50% des fruits et légumes (non bio) contiennent des résidus de pesticides
- L’épandage aérien est toujours pratiqué grâce aux nombreuses dérogations

… et mauvais élève pour les alternatives

- La France est au 19ème rang européen pour sa production bio !
- Seulement 3.9% de la surface agricole française est en bio alors que le Grenelle de l’Environnement avait fixé l’objectif de 6% en 2012 et de 20% en 2020

Pour en savoir plus, visitez le site officiel de «La semaine pour les alternatives aux pesticides», en cliquant ici.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire